Auteur/autrice : Cristobal Del Puey

Non classé

Mapping Magic

Une collaboration entre le peintre Cristobal, l’artiste visuelle Sophie Le Meillour et l’artiste lumière Benjamin Deferne. Cristobal del Puey est un artiste genevois/espagnol. En mars 2020, il termine un triptyque de 3 panneaux de 2 x 3 mètres. Intitulée « Ma Rédemption », elle encapsule une partie de l’histoire du 20ème siècle.

En avril 2021, Cristobal choisit de travailler avec ces deux jeunes artistes. En l’espace d’une semaine, en totale synergie et fluidité, ils développent une installation audiovisuelle de 15 minutes « I HAVE A DREAM ».

Dans une alternance de couleurs foisonnante, une créativité folle, ils donnent une réalité augmentée à cette fresque monumentale qui devient un objet autre, à part entière, une extension. Le triptyque prend vie sous ce déluge de lumière et vient percuter notre entendement, à découvrir les 14 et 15 mai.

« C’était magique ! Quel bonheur de voir les gens à l’unanimité Heureux en sortant ! Mission accomplie 🙌🙌🙌🙌🥳🥳🥰🥰🥰🥰 »
Sophie Le Meillour

Non classé

Performance *I have a Dream* I Mapping Festival

« Je cherche encore les mots car c’est un ensemble de sensations et d’émotions rarement ressenties. On est littéralement transpercé comme la lumière qui traverse la toile – on est au-delà de l’hallucination, on ressort en état de méditation – on a envie d’aimer les gens encore plus – on a envie de se rapprocher de prendre les amis dans les bras ! Et ce fut le cas ! Cette œuvre qui pourrait renvoyer à quelque chose de mystique est en réalité profondément humaine, laïque ! C’est comme un gigantesque anagramme : les images derrière les images comme les mots derrière les mots ! Un monde incarné comme si chaque fragment du tableau nous offrait un nouvel alphabet. Je pense à Nietzsche: Il faut porter du chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse dans le ciel. »
Bertrand Theubet, réalisateur

« Je suis rentrée la tête pleine de ces images baroques furieusement colorées et tellement grandioses. Grâce aux lumières on découvre une faune non décelée au premier regard des oiseaux étranges, un singe, un bestiaire fantastique qui échappe aux premières visions et tous ces thèmes qui ont agité le monde comme la photo de Kim Phuc la petite fille brûlée au napalm. C’est une œuvre magistrale qu’a inventée et j’allais dire malaxée de ses mains l’incroyable Cristobal. »
Viviane de Witt, Dans l’Oeil du commissaire priseur

« Une soirée sous le signe de l’émotion et de l’éveil des sens générés par la projection audiovisuelle, ainsi que par la découverte des œuvres; les échanges qui ont suivis nous ont rappelés oh combien cela fait du bien de partager des moments de vie avec d’autres humains et humaines! »
Sandra Costa-Marini

 

 

Non classé

I HAVE A DREAM 14 & 15 mai 2021

« I HAVE A DREAM », performance et installation audiovisuelle de l’artiste
Cristobal del Puey – en marge du Mapping Festival
Projection les 14 et 15 mai 2021 @ Atelier de l’artiste – dès 20h30, projection toutes les 30 minutes

Cristobal del Puey est un artiste genevois. En mars 2020, il a terminé une fresque monumentale, un triptyque de 3 panneaux de 2 mètres sur 3 mètres. Intitulée « Ma rédemption », elle encapsule une partie de l’histoire du 20ème siècle. Adossée à la collection complète de l’Encyclopédia Universalis, ce triptyque interpelle : que faisons-nous de la connaissance pour construire ensemble un monde d’expansion et non un monde de rétraction ?

En avril 2021, il choisit de travailler avec Sophie Le Meillour, artiste visuelle diplômée de la Head, et Benjamin Deferne, ingénieur son et lumière. Son but est de donner vie à ces 3 panneaux. En l’espace d’une semaine, ils développent une installation audiovisuelle de 15 minutes « I HAVE A DREAM ». Dans une alternance de couleurs foisonnante, une créativité folle, ils donnent une réalité augmentée à cette fresque monumentale qui devient un objet autre, à part entière, une extension. Le triptyque prend vie sous ce déluge de lumière et vient percuter notre entendement. C’est du jamais vu, à découvrir les 14 et 15 mai.

Cristobal est un témoin de son époque. Il lui a fallu attendre ses 35 ans pour enfin ouvrir cette porte de l’expression artistique. A chaque visage, chaque personne rencontrée, une forme naît en lui avec l’envie de la transgresser sur la toile. Et c’est seulement par la main qu’il projette sur la toile cet ineffable, que cette chose étrange se manifeste, sans intention mais avec intuition. Bon ou mauvais, il dépasse le jugement. Cela est. Et il faut le montrer. Il a mis longtemps à connecter cette chose ancrée au plus profond de lui-même. L’insatisfaction est son aiguillon. Une bonne part de sa créativité est le reflet de son caractère et de son sens de l’auto-critique.

Facebook événement : https://fb.me/e/27cI9am7o
Site Internet : www.cristobal.li
Atelier de l’artiste : 19 avenue de la Forêt, 1202 Genève / Servette
Bus 3 arrêt Trembley – Tram 14 et 18 arrêt Vieusseux – Parking possible le long de l’atelier
Contact : Cristobal del Puey 079 563 89 83cristobal@cristobal.li

Non classé

Performance « I have a Dream » – Mapping Festival –…

Performance audiovisuelle de Cristobal del Puey, Sophie le Meillour et Benjamin Deferne.
En marge du Mapping Festival – Festival des arts technologiques et déviants.
Plein feux sur un Triptyque monumental – 3 panneaux de 2m. de large sur 3,5 m. – posé sur l’intégrale de  l’Encyclopedia Universalis@ Atelier de l’artiste les 14 et 15 mai 2021

Non classé

Cristobal del Puey, artiste rare – interview Radio Cité

Voici l’interview de Cristobal del Puey dans l’émission « Dans l’oeil du commissaire-priseur » sur Radio Cité, 1ère diffusion le 6 mai 2021  : « Savez-vous ce qu’est un vrai artiste, un homme ou une femme qui met ses tripes sur la table, qui est dans la recherche permanente, toujours humble, doutant toujours d’être sur la bonne voie ? Écoutez le peintre Cristobal del Puey, vous le saurez. Il a attendu 35 ans et d’innombrables tâtonnements pour découvrir quel peintre il est dans son droit fil. Il aime peindre des personnes rencontrées, de préférence ceux qui portent leur vécu sur le visage. Il fuit la joliesse. Il peint avec une telle débauche de couleurs mais aussi de matière, que ses peintures deviennent de vraies sculptures. Son triptyque s’intitule : I have a Dream. Nous aussi nous rêvons en écoutant Cristobal del Puey » Viviane de Witt

Non classé

Son âme, son cœur et ses couilles

De peintre à peintre, cela me touche. Suite à ta visite à mon vernissage en septembre 2020, voici tes mots Brenar :

« A Genève il y a un grand peintre, un vrai, un homme face à lui-même, qui peint avec son âme, son cœur et ses couilles. Un peintre absolument exceptionnel, vous allez vraiment comprendre la phrase de Camus « une œuvre d’art, naît du renoncement de l’intelligence à raisonner le concret ».

L’ami Cristobal del Puey expose dans son atelier cathédrale au cœur de Genève, 10 ans de travail acharné, bien loin des midinettes, des fades standards vendeur de l’art contemporain et de la recherche mielleuse de «j’aime» sur les réseau sociaux. J’ai vu cette expo ce w-e et vous DEVEZ la voir, vous en ressortirez bouleversé et vous ferez à tout jamais la différence entre un vrai peintre et les « danseuses » que l’on croise trop souvent. »

Partagez et invitez vos amis artistes, allez la voir avec eux, ils vous remercieront.

Blog

INVITATION Vernissage @ septembre 2020

Construisant moi-même l’armature de mes peintures, je ne me suis pas rendu compte de la continuelle augmentation de la taille de mes formats. Le triptyque de ma rédemption, ce sont 3 panneaux de 3 mètres sur 2, soit un espace mobilisé de 3 mètres sur 7 mètres. Ceux-ci ne passent plus les portes, au sens littéral du terme. Aussi ai-je le plaisir de vous inviter à un vernissage @ mon atelier, du mardi 22 au dimanche 27 septembre 2020, chaque jour de 16h00 à 20h00 @ avenue de la Forêt 19, quartier Servette, Genève.

Vous pouvez parquer le long de la maison. Bus 3 arrêt Trembley. Tram 14 et 18 arrêt Vieusseux. N’hésitez pas à venir accompagné/e/s. Bienvenue !

Dès 20h00, raclette pour ceux qui le souhaitent. Vous pouvez amener une bouteille … ou deux.

Blog

Ce qui me percute

Mes parents ont vécu la guerre civile d’Espagne.

Mon père était berger et ma mère, du fait d’être l’aînée d’une nombreuse famille, n’a pas pu apprendre à lire et à écrire.

Je viens d’une famille humble qui a dû très souvent traverser les étapes de la vie, avec difficulté et contradiction. Et cela a touché à tel point ma sensibilité, que cela a percuté mon esprit.

Et cela, à vie.

De sorte qu’il m’est impossible de rester, par rapport à mes peintures, insouciant à la souffrance, à la peur, et aux angoisses qui font partie de ce monde dans lequel nous vivons tous.

Ce texte, lu quelque part, je l’ai fait mien. C’est aussi mon histoire.

Blog

Le temps juste du dernier coup de pinceau

Rosemarie Berger, femme du critique d’art René Berger, et mère du collectionner d’art Jacques-Edouard Berger, merci pour ta sensibilité. C’est toi qui m’a appris à reconnaître le temps juste où le peintre peut dire : « Ce tableau est fini, je m’arrête ».

Merci Rosemarie pour ce que tu as dit de ma peinture : « Un portrait de Cristobal n’est ni naïf, ni réaliste, mais surprenant. Il mêle le visible et l’invisible, le dit et le non-dit, le dévoilé et le caché, dans une mosaïque de forme et de couleur qui crée la surprise. On se laisse bercer par son imaginaire qui ouvre de nouvelles portes, jusqu’alors dérobées au regard. »

 

Blog

Peintre, un point c’est tout

J’ai longtemps exposé dans des bistrots et dans le cadre d’associations de peintres amateurs. Un jour, mon ami le peintre Dominique Appia m’a dit « Tu es un peintre. (Silence). Point ». Après sa mort, j’ai reçu en héritage son chevalet. Un chevalet bien particulier, recto/verso. Je suis resté sans voix. Ce chevalet a renforcé ma vocation. Et la conviction d’Appia résonne ainsi toujours à mes oreilles « Tu es un peintre. Un point c’est TOUT ».