Ce qui me percute

Ce qui me percute

Mes parents ont vécu la guerre civile d’Espagne.

Mon père était berger et ma mère, du fait d’être l’aînée d’une nombreuse famille, n’a pas pu apprendre à lire et à écrire.

Je viens d’une famille humble qui a dû très souvent traverser les étapes de la vie, avec difficulté et contradiction. Et cela a touché à tel point ma sensibilité, que cela a percuté mon esprit.

Et cela, à vie.

De sorte qu’il m’est impossible de rester, par rapport à mes peintures, insouciant à la souffrance, à la peur, et aux angoisses qui font partie de ce monde dans lequel nous vivons tous.

Ce texte, lu quelque part, je l’ai fait mien. C’est aussi mon histoire.